Les mots du racisme qui blessent

Il existe encore la banalisation de paroles à caractère raciste dans différents domaines de la vie sociale comme la politique, le monde du travail, l’école, l’espace public, les réseaux sociaux ou encore les médias.

Dans le cadre de la Semaine de lutte contre le racisme 2018, la Ville de Meyrin a proposé un café citoyen, des ateliers de poésie et des ateliers du rap sur les mots qui blessent.

Soirée de clôture, en collaboration avec le tissu associatif, le Printemps de la Poésie et avec le soutien du Bureau de l’intégration des étrangers (BIE).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>