Avril, mois de transition


Hello,

Je suis heureuse d’avoir réussit à vous faire cette vidéo, que j’ai pris plaisir à réaliser. La période de confinement est extrêmement déstabilisante, et je n’arrive plus à savoir quoi partager ici. Ce sujet, que j’aborde ici est très important pour moi et sans le confinement je vous aurait fait une vidéo dédiée, alors bien qu’avec les événements actuels elle me paraisse très abstraite, j’avais quand même envie de vous en parler un peu et de vous faire part de mon ressenti sur les choses.

J’ai été assez maladroite dans la vidéo, mais je voulais surtout aborder le besoin de sauvage, de nature, qui m’aident vraiment à me sentir heureuse et à avoir un équilibre. Je suis très liée à la nature et ce rapport que j’entretiens avec elle est très précieux. Je suis assez sensible là-dessus et coupée de mes aventures sauvage forcément mon moral vacille.

Quand je parle de la maison et du fait que je ne m’y sente pas forcément aussi bien qu’avant, c’est surtout que j’ai maintenant le comparatif de cette maison perdue en nature dans laquelle j’ai pu vivre quelques semaines. Ce fut une révélation et je n’ai plus envie que de ça.

Comme j’ai été coupée brutalement de cette vie sauvage que j’avais enfin la chance de pouvoir avoir, et que j’en suis coupée jusqu’à la fin du temps ou elle m’était offerte, je souffre surtout de ce manque que je trouve assez injuste. Car malheureusement je ne pourrais pas retourner vivre dans cette maison, dans laquelle j’aimais tant passer du temps, à vivre de façon plus sauvage et plus roots. Au moins, elle m’aura vraiment permis de me rendre compte que c’est ça que j’adore et que je veux pour le reste de mes jours. Confinée ou pas.

Nous souffrons tous de la situation et c’est pénible pour tout le monde j’en ai bien conscience. Encore une fois, je ne nie pas les conditions de confinement dans lesquels je suis. J’ai d’ailleurs laissé pas mal de petites notes durant mon blabla, n’hésitez pas à mettre pause pour les lires car elles passent vite. Même si j’ai un peu abusée, j’ai vraiment culpabiliser ! Et puis je me rend compte que je ne vous avait pas vraiment expliqué ce changement de décors dans mes dernières vidéos et l’histoire de ce petit chalet dans lequel j’étais. C’est donc chose faite 🙂 Il y à beaucoup de choses qui me travaillent et me frustrent avec le confinement, qui sont aussi des facteurs à ce ressenti. Il était tout de même important pour moi de vous faire part de tout ça. De vous parler de ce que je vis, ce que je ressens, de mon état d’esprit.

J’espère tout de même que cette vidéo vous plaira, je compose comme je peux avec mon environnement et je suis heureuse de voir que la création est partout, il suffit de la chercher. Chaque jour nouveau je me surprends à réussir de nouvelles choses, inimaginables si je n’avais pas été confinée depuis plusieurs semaines. Bref, j’essaye vraiment de positiver et j’espère que mon message vous aidera aussi ❀ Prenez soin de vous !

Pour la fabrication de l’huile de Bellis : Huile de Bellis est une huile raffermissante. Vous pouvez l’utiliser pour tout votre corps. Pour les huiles que vous pouvez utiliser, elles sont nombreuses : coco, ricin, argan, avocat sont les meilleures. Vous pouvez aussi utilisez l’huile de tournesol ou l’huile d’olive mais elles auront tendance à rancir plus vite. Et leur odeur est moins agréable. Encore une fois désolé pour le son mauvais, je vais avoir / j’ai eu pour mon anniversaire un meilleur micro, mais mon Amoureux me l’offrira après le confinement car on ne veut pas commander pendant cette période  Il y à un petit bonus fun de quelques secondes à la toute fin de la vidéo pour les plus courageux 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *