J’essaie de ne pas trop me comparer

C’est l’histoire d’un monde ou la productivité corrompt les humains, l’histoire d’un monde ou les hommes se noient dans la comparaison et la culpabilité de ne jamais faire assez bien. Un monde un peu triste ou l’en oublie de vivre et et de respirer. Peut-être serait il essentiel à présent de prendre un peu de recul et de se remettre à danser avec le vent.