Rétro découverte – North and South, les jeux d’Infogrames étaient-ils mauvais ?

Infogrames s’est spécialisé dans les adaptations de BD franco-belges, avec évidemment Tintin, Les Schtroumpfs, Spirou ou encore Astérix. Souvent décriés pour leur difficulté et/ou leur gameplay peu intuitif, un de leur jeu tiré de bande dessinée a pourtant marqué un genre entier, celui de la stratégie en temps réel : North and South, tiré des Tuniques Bleues.

BD Fil

BD-FIL…

… est un festival suisse de bande dessinée, à vocation européenne.

n’est pas un salon de dédicaces. Sans ignorer ces dernières le Festival milite, à travers son offre, pour la rencontre la plus ouverte et la plus dynamique possible entre les auteurs, leur création et le grand public

.…se profile comme un événement culturel, festif et convivial, invitant petits et grands à la découverte, à l’échange et à la rencontre autour de la bande dessinée.

focalise son propos sur la seule bande dessinée, respectivement le récit séquentiel. Il n’aborde pas, au vu de la largeur du domaine qu’il couvre et de l’existence d’événements ou de structures dédiées y relatives, les domaines de la caricature, du dessin de presse ou de l’illustration. Le cinéma et le cinéma d’animation en particulier font, à l’inverse partie du programme du Festival. Ces domaines, séquentiels par essence, partagent un terrain très proche de la bande dessinée et portent, dans le propos vivant de BD-FIL, un contre-pied à l’aspect naturellement statique du 9ème art.

ne se positionne pas comme une manifestation commerciale ou dédiée à un public particulier. Il privilégie une offre culturelle et porte un regard ouvert, généraliste et populaire sur la bande dessinée qu’elle soit d’hier, d’aujourd’hui ou de demain, d’ici ou d’ailleurs, d’édition traditionnelle ou dite indépendante.

porte un accent particulier sur la promotion et la présentation de la création suisse, sans pour autant en faire son seul fer de lance.

se définit, par la configuration urbaine de son organisation et la variation de ses ressources comme un évènement en perpétuelle évolution. Il s’insère au cœur de la ville et s’inspire directement de son caractère et de ses décors. Ses lieux d’expositions et d’animation évoluent en fonction de ses projets et, par défaut, des espaces disponibles.

BD Fil

Organisée pour la première fois sur quatre jours (du vendredi au lundi) l’édition 2012 de BD-FIL a su rencontrer son public avec plus de 32’000 visiteurs et 9 expositions créées sur mesure pour l’occasion. Parmi ce dernières notons le succès de l’exposition Les mondes de Petit poilu dédiée aux enfants dès 3 ans ; de Un jour tu seras reine qui a présenté les crayonnés, avant sa parution, de l’ouvrage éponyme de Derib ; de La cuisine, le projet de commande du Festival auprès de 15 auteurs suisses, présenté dans une scénographie évoquant une véritable cuisine ; ou encore de Odyssée(s) mettant en valeur le travail artistique de Christophe Blain, invité d’honneur. Plus intimiste exposition des travaux des Suisses alémaniques Hannes Binder et Daniel Bosshart ont également largement séduit. A noter enfin et surtout l’exposition Les aventures de la ligne claire. Cette création d’envergure, installée sur les 600 m2 des quatre étages de l’espace Arlaud, a représenté, à tous niveaux, le plus grand projet réalisé par BD-FIL, comme un objet inédit dans la présentation muséale de la bande dessinée.