‘Black Lives Matter’ – ‘La Vie des Noirs Compte’

L’homicide de l’Afro-Américain George Floyd à Minneapolis, étouffé sous le genou d’un policier blanc, a suscité une vague d’indignation mondiale.

Le 9 juin, plus de 10’000 manifestants se sont mobilisés à Genève contre le racisme anti-noir et les violences policières. Le « racisme systémique » et le profilage racial de la police est aussi dénoncé en Suisse.

Toutes les nationalités et tous les âges ont marché ensemble pour un monde où l’inégalité raciale n’a pas sa place, rassemblés à l’appel de Black Lives Matter Suisse romande.

A la Vista était là. En images.

Sandra Citi – Parlons de nous, les femmes !

Née à Florence, en Italie, la professeure Sandra Citi a plus de 30 ans d’expérience en biochimie et en biologie cellulaire. Elle détient un baccalauréat en sciences biologiques et un doctorat en médecine et chirurgie.

L’indépendance : un mot clé dans la vie de Sandra. « La liberté est chère et on doit l’acheter en investissant sur soi-même », affirme-t-elle. Son travail, elle le fait avec énormément de passion. Elle nous le raconte avec émotion. « Je me rappelle des commentaires : « toi, tu travailles à 100% avec deux enfants ? » C’était la culpabilisation à fond. Pourtant, être à la maison ce n’est pas une garantie de bonheur, ni pour les enfants, ni pour la maman. En tant que scientifique, il faudrait faire l’expérience de « contrôle ». Autrement dit, ça ne reste qu’une hypothèse pas testable, donc pas scientifique », dit-elle.

De la science, Sandra apprécie l’absence de certitude et la découverte continuelle : « ce qui est joli dans la science c’est qu’on peut toujours se réviser, il n’y a pas de vérité absolue. Ce qu’on sait aujourd’hui on le sait aujourd’hui, demain on en saura plus, rien n’est définitif ». ​

Pour Sandra, la clé pour réussir dans la vie est la ténacité et cela n’est pas exclusif à la science mais s’applique à tous les métiers : « il ne faut jamais lâcher, il faut insister, avoir confiance en soi et puis travailler dur ».​

Réalisation Association A la Vista, 2020.

Aurore Bui – Parlons de nous, les femmes !

Aurore Bui

Ingénieure en informatique

Entrepreneuse Fondatrice de SOFTWEB, centre de ressources pour l’innovation sociale.

Après dix ans d’expérience en tant qu’ingénieure informatique, Aurore Bui décide de se lancer en 2009 et crée sa propre entreprise d’innovation sociale, SOFTWEB. Celle-ci propose des solutions novatrices permettant de résoudre des problématiques sociétales. Un centre de compétences pour l’innovation sociale.

« Mon entreprise c’est un incubateur de projets. On aide les gens à faire naitre leur projet, plus en particulier, nous les aidons à développer des projets d’innovation sociale, soit des projets positifs pour la planète ». Aurore nous raconte son amour pour les mathématiques. Cette passion l’a amenée à demander un jour à son professeur quel genre d’études elle devrait suivre. Il lui a répondu de ne plus continuer dans la filière des sciences exactes, car elle était une femme.

Aurore se rappelle : « tu es une femme, c’est très difficile, tu vas être trop sensible et tu ne vas pas tenir psychologiquement ». Il y avait une présomption, et cela ne se limitait pas seulement à l’intellectualité de la femme, mais à une certaine faiblesse « psychologique ».

« Le monde auquel on destine ces gens est complètement déshumanisé : on n’a pas besoin seulement de femmes dans ces filières mais d’humains, pour que certaines valeurs soient respectés au sein d’une entreprise », continue Aurore. Aurore met au service de son entreprise ses connaissances dans l’ingénierie, en accompagnant entre autres des projets dans ce domaine et en proposant une plateforme virtuelle qui a pour but de donner des ressources aux femmes entrepreneuses.

Réalisation 2020, Association A la Vista.

Voie F fête ses 20 ans

Pour célébrer son anniversaire, Voie F a proposé une table ronde sur les pédagogies émancipatrices visant le pouvoir d’agir, inspirée de l’œuvre de Paulo Freire.

Paulo Freire est un pédagogue brésilien. Il est surtout connu pour ses efforts d’alphabétisation visant les personnes adultes de milieux pauvres, une alphabétisation militante, conçue comme un moyen de lutter contre l’oppression.

CAPAS – Lunch annuel

Le Collectif d’associations pour l’action sociale – CAPAS a proposé une réflexion collective sur la thématique d’insertion professionnelle & sociale « Accompagnement versus stigmatisation ».

Résultats et ébauches de solutions. Un événement organisé en collaboration avec les associations : Camarada, Caritas, Centre social protestant, Découvrir, Entreprise sociale l’Orangerie, OSEO Genève, Première Ligne, Pro Juventute et SOS Femmes.

Bastions de l’égalité à Genève

Bastions de l’égalité est un événement unique et inédit en Suisse romande qui a été mis en place grâce à l’engagement de plus de 60 associations locales, actives dans les domaines liés à l’égalité à Genève.

Les 14 et 15 juin, s’est ouvert au parc des Bastions un espace de dialogue interactif, ludique et pédagogique sur les questions d’égalité, de genre et de cohésion sociale.

Bastions de l’égalité a visé ainsi à visibiliser la formidable densité et diversité du réseau associatif auprès du grand-public, afin que l’égalité s’inscrive de manière durable dans la société et profite à toutes et à tous.

Une programmation riche et plurielle a été proposée: deux jours d’animations, activités, concerts, tables-rondes, jeux, ateliers créatifs et workshops pour penser, ensemble, l’égalité entre femmes et hommes dans un espace convivial, ludique et festif pour toutes et tous!

Reportage réalisé le samedi 14 juin 2019. Une production de l’Association A la Vista – Communication sociale

www.associationalavista.ch

Fête Inter Quartiers Ici Chavannes

La commune de Chavannes-près-Renens et la Commission Consultative Suisses-Étrangers ont organisé une manifestation inter-quartiers aux terrains et collège de la Plaine les 6, 7 et 8 septembre.

Il y a eu pour tous les gouts et toutes les générations: cinema, foot, animations enfance, expositions, danses et concerts. Revivez en images et en exclusivité cette première Fête inter-quartiers et interculturelle inédite à Chavannes-près-Renens.

Racontez-moi l’AJESOL

Il était une fois l’AJESOL.

Chavannes-près-Renens, Ecublens et Saint-Sulpice. Trois communes unies en réseau pour les enfants.

L’AJESOL accueille les enfants domiciliés sur une des trois communes dès leur naissance et jusqu’à l’âge de 12 ans. Il propose 5 structures d’accueil préscolaire, 6 d’accueil parascolaire et en moyenne 45 accueillantes en milieu familial.

Pour célébrer ses 10 ans, l’AJESOL vous ouvre ses portes et vous emmène faire un tour dans l’univers bercé de douceur et de magie qu’est celui de la petite enfance.

Une production de l’Association A la Vista 2019.

Moi à Genève – Helmut

Une série de quatre portraits « Moi à Genève » retrace le parcours de personnes issues de l’immigration participant activement à la construction d’une Genève plurielle et met en évidence les valeurs inclusives de la culture et du sport.