Suisse Moi – Région Dents du Midi

Une belle semaine passée entre les stations de #Champéry#Morgins et #ValdIlliez avec au programme: #freeride et freestyle en #snowboard,#snowscoot et #quad à tournois du football avec #ChristianKarembeu et ses amis, marquer un but face a #PascalZuberbühler et#fabriceborer. Puis relax aux #bainsthermaux de Val d’Illiez, défi culinaire, manger un maximum de plats au fromage, initiation au #curling et plein plein de neige et de bonne humeur. Likez, commentez, partagez!

Deviens un suisseur http://bit.ly/1aHHqG6 et suisse moi sur : http://SUISSEMOI.com
http://FACEBOOK.com/suissemoi
http://INSTAGRAM.com/suissemoi
Merci de ton soutien

Suisse Moi – Fondue sur Luge

Le temps est magnifique, la poudreuse abondante, pas de questions à se poser, je monte au Glacier 3000 pour aller faire du freeride. Le temps de louer un arva, pelle et sonde, et je rejoins un pote de Lausanne pour aller faire quelques descentes majestueuses. Le temps passe trop vite, je découvre plusieurs freeride, et je monte au sommet du sommet, le Peak Walk. Personne sur ce pont suspendu, la neige recouvre certaine partie, je me sens au sommet du monde ;)

Ensuite un défi proposé par, découvrir la recette du Bitter des Diablerets et la récréer. On pose plusieurs questions à des locaux, pour retrouver la trace de cette alcool élaboré dans la région il y a quelques dizaine d’année. On est accueillis dans plusieurs maisons caméra à la main pour discuter de la recette et de ses origines. De fil en aiguille on retrouve même une personne qui aurait durant 15 ans fait lui-même le brevage. Malheureusement le secret est trop bien gardé et aucun élément de la recette ne peut être dévoilé de peur d’un procès. On décide alors une autre technique, la dégustation, muni d’une bouteille on accoste des passants afin de leur demander quelle plante goute cette boisson. Impossible de définir exactement son contenant, cette mission est bien trop ardue pour nous, d’autre défis nous attendent… celui-là est échoué.

fondue diablerets sur lugeLa suite semble sympa, mais ça risque d’être un gros bordel – faire un fondue sur une luge… diablerets, luge et fondue En fait c’était un super défi. Une fois en haut des pistes, on installe le rechaud à gaz sur la luge et l’effet fondue fait directement son effet, plein de gens s’approchent de nous et nous aident. Bien sur il gagnent leur morceau, et ensuite on commence à descendre gentiment. Tout se passe bien, une main pour la fourchette, une main pour tenir le caquelon, il faut juste bien doser la chaleur en fonction de la vitesse de la luge :)

Vraiment sympa ce passage par les Diablerets! Les locaux ont vraiment joué le jeu, on a rencontré plein de monde sympa, on reviendra c’est sur.

Cet épisode à été réalisé en partenariat avec l’Office du tourisme des Diablerets, le montage vidéo à été fait par Out of Border.

Deviens un suisseur en te suissecribant http://bit.ly/1aHHqG6
et suis moi sur : http://SUISSEMOI.com
http://FACEBOOK.com/suissemoi
http://TWITER.com/suissemoi
http://INSTAGRAM.com/suissemoi

Suisse Moi – Freeride de fou dangereux

Bienvenue à Villars, deuxième station SUISSE sur mon passage.
Direct arrivé j’ai commencé par tester le snowboard Joering pour réaliser un défi, réussir un saut à 360 degrés tiré par un cheval. Après quelques essaies pour tester la puissance du cheval et voir si mon défi est réalisable, je me lance et bim, réussi ;) bon petit le saut.

Suite de la journée, je teste le tandem ski, une sorte de fauteuil hyper-technique avec méga amortisseur qui permet à tous et chacun de se balader sur les pistes. L’accompagnant peut vraiment s’adapter aux envies de la personne, et là tout est possible, carver, sauter, des virages rapides, super vitesse, poudreuse, il faut juste trouver le bon moniteur. Moi je suis tombé sur un pro, Sébastien Hermann, je me suis éclaté.http://www.gotandem.info/

Un défi particulier m’attend, tester des vieux skis, mais pas n’importe lesquels, des skis en douves datant d’autour de 1850. Nos ancêtres prenaient une partie de tonneaux de vin pour en faire des petits ski sans carres. Ça glisse bien mais pour tourner ou freiner il faut utiliser un gros bâton de 2m. J’ai bien aimé découvrir cette activité à l’ancienne. Merci à Laurent!

Une grosse journée pour ne pas dire énorme, départ de Villars avant même l’ouverture des pistes, direction les Diablerets pour tester un snowboard fabriqué aux Diablerets, le Milonhttps://www.facebook.com/MilonSnowboards

Sa particularité, il est petit, le tail n’existe quasiment pas et il a une forme de bite. Réputé polyvalent il est en tout cas parfait pour la poudre. Ça tombe bien on m’a préparé une sortie de malade :) Je pars avec une équipe de la région pour un magnifique freeride qui commence par 80m de rappel, pour ensuite descendre dans de belles pentes puis dans la forêt. Un super souvenir et une belle aventure. Merci à toute l’équipe. Afin de mieux tester le Milon, je le garde avec moi encore quelques jours :) Trop kiffant de rider ce petit board.

La journée n’est pas finie, je retourne à Villars et me dirige dans un endroit inconnu pour dormir à la belle étoile. Oui c’est l’hivers, il neige et on est en montagne, bref j’ai le flip’o'mêtre à zéro, peur d’avoir froid. De plus, après cette journée de ride je suis déjà un peu trempé. Une fois les personnes de ISBC trouvées http://isbc.ch, départ en snowboard avec masse de matos pour trouver l’endroit où on va dormir…

Une fois arrivés sur place, pas de glande, une équipe part scier des arbres morts alors que l’autre prépare creuse la neige pour faire un coin pour le feu. Juste à la tombée de la nuit le feu est prêt et on peut enchaîner avec une bonne fondue, miam. On fait la fête, on discute, on rigole bien, mais on ferra moins les malins le lendemain matin… Afin d’éviter que trop de neige me tombe dessus on a creusé un trou dans la neige, ce sera ma chambre pour la nuit. Froid ?, oui surtout les pieds, mais le pire c’est de remettre des boots froides et mouillées le matin :(

Un petit café au réchaud, on range les affaires et c’est parti pour une petite descente en freeride pour m’amener au paradis :) Une buvette, pour un petit déjeuner avec un fourneau allumé, en moins de 20 seconde je me retrouve les pieds nus à 2cm de ce poêle. Que du bonheur, je me sens revivre, orteil après orteil, je souris à nouveau, je suis heureux, la vie reprend son cours normal!

Ce séjour à été réalisé en partenariat avec l’office de Tourisme des Diablerets et de Villars

Deviens un suisseur en te suissecribant http://bit.ly/1aHHqG6
et suis moi sur : http://SUISSEMOI.com
http://FACEBOOK.com/suissemoi
http://TWITER.com/suissemoi
http://INSTAGRAM.com/suissemoi

Suisse Moi – Matte Moi ce Thyon

On commence par profiter du domaine skiable et chauffer son snowboard sur les pistes comme dans le snowpark. La suite de Suisse moi le Thyon, ça commence par du snowboard pas comme les autres : tracté par un husky ! Ça donne envie de l’emporter partout sur les pistes tellement ces bêtes ont de l’énergie.

Le lendemain matin, on a le droit à une grosse, grosse session freeride avec des locaux qui nous ont emmenés dans un paradis de poudre. Pour l’occasion on était équipé de l’indispensable : arva, pelle et sonde pour prévenir au mieux les risques en cas d’avalanche. On a heureusement pas eu besoin de s’en servir et on a du coup profité au total d’une grosse demi-heure de descente dans un paradis presque immaculé de neige.

Le soir-même, pour se remettre de ces émotions on a répondu à un défi original : aller prendre un “café qui tanne” à La Luge. Drôle d’expérience et un breuvage qui vaut le coup d’œil (mais pas de trop près sinon ça brûle les sourcils).

Jeudi, c’est le l’honneur qui est en jeu : Jo, le shaper de la station, propose un “Roi de la Montagne”. L’objectif : descendre le domaine avec une chope de bière. Le gagnant est celui qui arrive en bas le premier et avec le plus de bière ! Le challenge se corse avec le passage obligatoire par le snowpark. Finalement, Jo arrive en bas devant mais avec légèrement moins de bière, on vous laisse décider qui mérite le titre de Roi de la Montagne !

Pour finir la semaine sur une note original, on part faire du snowboard à l’aveugle. Henri, de l’École Suisse de Ski, est formé au pilotage de personnes aveugles sur les pistes et sera le guide pour la session. Et c’est dans ces circonstances qu’on se rend compte à quelle point la vision est importante en snowboard : on a beaucoup moins d’équilibre, même pas idée de l’inclinaison dans laquelle on se trouve, bref presque aucun repère. Heureusement qu’Henri est là pour crier des “à gauche !” et “à droite !” histoire d’éviter les sorties de pistes et autres accidents.

Finalement, on s’est vraiment éclaté toute la semaine grâce à des locaux hyper accueillants et des activités fortes en adrénaline. On en repart plein de souvenirs et d’idées pour la suite !

Tout cela a été possible grâce au partenariat avec l’office de tourisme de Thyon.

Merci Thyon pour l’accueil et votre participation à SUISSE MOI le Thyon.

Deviens un suisseur en te suissecribant http://bit.ly/1aHHqG6
et suis moi sur : http://SUISSEMOI.com
http://FACEBOOK.com/suissemoi
http://TWITER.com/suissemoi
http://INSTAGRAM.com/suissemoi