Chez Jacqueline

Jacqueline Bonsack a 89 ans. Lucide, généreuse, passionnée, humble, Jacqueline nous invite chez elle et nous permet d’entrer dans son intimité, côtoyer son passé et son présent.
Jacqueline Bonsack est née en Algérie. Lors de la guerre d’indépendance d’Algérie Jacqueline est partie sur Paris pour joindre sa famille et réaliser ses études en pharmacie.
À Paris, elle a rencontré son marie, un médecin et mathématicien suisse, avec qui elle a eu deux enfants.
Pendant 10 ans, Jacqueline a habité à Locle dont elle travaillait dans une pharmacie, pourtant elle ne pouvait pas exercer sa profession en tant que pharmacienne, car à cette époque il n’’était pas possible de faire la reconnaissance des diplôme étrangers.
En 1975, grâce à un changement de loi, Jacqueline a pu faire une équivalence de son diplôme et ouvrir à Lausanne une pharmacie, laquelle a tenu pendant plus de trente ans, jusqu’à sa retraite.
Depuis 20 ans, Jacqueline s’engage assidument dans la vie associative de la Ville. Elle participe au réseau d’échanges réciproques de savoirs à Lausanne. Elle y apprend l’anglais et offre des cours de français, de la mosaïque et de la peinture sur bois.
Au-delà d’un exemple d’intégration, un exemple de vie !

Un film de Violeta Ferrer

Un film réalisé par l’Association A la Vista avec le soutien du canton de Vaud et le Bureau cantonal pour l’intégration des étrangers et la prévention du racisme (BCI).

Ateliers de réflexion sur les cours de langue et la culture d’origine

Ateliers de réflexion sur les cours de langue et la culture d’origine

Dans le cadre du Forum « hétérogénéité et élèves allophones » a eu lieu cette journée de réflexion sur l’importance de la langue comme vecteur culturel et de savoirs pour l’intégration des jeunes migrant-e-s scolarisés dans le canton de Genève.

Organisé par le département de l’instruction publique (DIP), le bureau de l’intégration des étrangers (BIE) et plusieurs associations partenaires.

 

Lausanne donne une voix aux migrant-e-s

Afin de favoriser la participation politique de tous les citoyennes et citoyens de Lausanne et mieux faire comprendre leurs droits politiques, le Bureau Lausannois pour les immigrés en collaboration BLI en collaboration avec le Forum pour l’intégration des Migrantes et des Migrants (FIMM Suisse) a organisé une session parlementaire pour les migrant-e-s habitant à Lausanne.

Une occasion précieuse pour réfléchir autour de la participation politique de toutes et tous.

L’intégration, un projet de société?

Quitter son pays d’origine n’est pas facile pour tout le monde et se faire une place dans le pays d’accueil n’est pas évident non plus. Afin de se sentir accepté dans ce nouvel environnement, les immigrés ont souvent besoin d’un encadrement pour faciliter leur intégration. Pour s’occuper des néo-arrivants, le Forum des étrangères et étrangers de Lausanne s’est doté d’une structure solide grâce au soutien de la Ville de Lausanne. Ainsi, le FEEL a pu mettre en place un programme d’intégration en faveur de la population immigrante indépendamment de la religion, nationalité ou origine.