Voix de Liberté

Maria de la Paz est auteure, compositrice et interprète.
Maria de la Paz est née en Argentine. À 22 ans, elle part voyager en Europe dans une envie de découverte et une recherche de liberté.
Elle arrive en Suisse il y a 18 ans, pays qu’elle ne quittera plus.
Du jazz au répertoire de Piazzola, du Paleo aux Ateliers d’ethnomusicologie, Maria de la Paz trace sa route au fil des rencontres, des envies et du cœur surtout.
Elle a fait ses études à l’école de Jazz à Lausanne où elle a rencontré son mari, musicien aussi.
Femme guerrière, mère épanouie, chanteuse formidable, , Maria de la Paz se confie face à caméra et ouvre les portes de sa maison et son intimité.

Une histoire aussi bien extraordinaire qu’ordinaire. Une histoire surtout de passion et d’amour.
Un véritable chant à la liberté !

Réalisation: Violeta Ferrer
Association A la Vista 2017.

Un film réalisé avec le soutien du canton de Vaud et le Bureau cantonal pour l’intégration des étrangers et la prévention du racisme (BCI).

 

Les Manchots à Balelec

Bienvenue sur la banquise genevoise! Venus tout droit s’échouer sur les berges du Léman, nos 4 sphéniscidés partagent le même amour pour la musique “Swing manouche“ et plus particulièrement celle de Django Reinhardt. Le quatuor puise son originalité en mélangeant la tradition des Standards jazz, jazz manouche, de la pop et des tubes des années 80.

Ouizzz – Pecorino Addiction

Le Trio de power jazz suisse-romand OUiZZZ est né il y a presque 10 ans de la volonté de Michael Gabriele, Pierre Kuthan et Roberto Titocci de rassembler leurs deux courants musicaux de prédilection : Le Rock pour l’énergie qu’il dégage et le jazz pour la liberté qu’il offre.

Le trio sort son premier album, « Power Jazz », en 2007. Ce dernier rencontre un vif succès populaire et permet au groupe de jouer durant les 3 années qui suivent autant sur les scènes jazz que celles du rock.

En 2010, un deuxième album, « Lightbrown » voit le jour. C’est également l’année du départ du batteur, Roberto « Rocco » Titocci.

Marc-Olivier Savoy rejoint alors le groupe pour les dates suivantes et pour l’enregistrement du 3ème album, « Hello, Goodbye ! » qui paraîtra en septembre 2012.

François Lindemann à la fête de la musique

Né à Lausanne en 1950. Il est le fondateur de Piano Seven. On ne compte plus les innombrables concerts et festivals auxquels il participe en Suisse, France, USA et en Asie. Compositeur pour toutes les formations qu’il dirige depuis plus de 30 ans, il a notamment enregistré et joué avec Daniel Humair, Alvin Queen, Curtis Fuller, Glenn Ferris, Carla Bley, Longineu Parsons, Erik Truffaz, Tewan, Robin Eubanks, Steve Swallow et Woody Shaw. Lauréat du grand prix de la Fondation Vaudoise pour la promotion et la Création Artistiques en 1997.

Intégralité de son concert à la fête de la musique 2013

 

 

Pascal Auberson

Pascal Auberson, musicien, chanteur, homme de scène doué d’un talent rare mène depuis plus de trente ans une carrière atypique. Abordant son métier et la scène d’une façon qui lui est propre, ouvert et disponible, réceptif à toute forme de créativité, il poursuit un parcours qui fait de lui un artiste peu commun, un musicien fantastique reconnu et sollicité par différents milieux. Claudio l’a rencontré lors du Label Suisse.

Yaron Herman

La vie de Yaron Herman pourrait donner lieu à un scénario produit par Hollywood. Tout y est rocambolesque. Presque trop beau pour être vrai : abandon du basket professionnel suite à une sévère blessure et entame d’une carrière de pianiste qui devait accidentellement le mener à Paris pour ce qui ne devait initialement être qu’une escale. Là, Herman se fit adopter par la scène jazz locale. La suite de sa trajectoire est une irrésistible envolée vers le succès. Une reconnaissance internationale qui lui valut notamment de se produire dans la Cité interdite de Pékin, d’être comparé à Keith Jarrett ou Brad Meldhau, enfin de parcourir le monde, cette année aux commandes d’un nouveau disque enregistré en trio (Muse). A Cully, cet habitué du jazz festival, sera accompagné de Michel Portal. Une première !

Interview de Yaron Herman a la FNAC

Lucien Dubuis Trio

Depuis bientôt 20 ans, Lucien Dubuis développe un jazz qui n’appartient qu’à lui. Comment le nommer ? « Alternatif jazz », « Musique improvisée » ? Qu’importe bien l’étiquette pour cet artiste pyromane, résolu à « abolir le sérieux en brouillant perpétuellement les pistes ». Pour ce Biennois d’adoption ennemi déclaré des « puristes », il convient « de tout prendre dans la vie comme dans la musique, plutôt que de ne s’intéresser qu’au vrai jazz des années 50 comme disent certains. » Dont acte, avec un nouvel album ébourrifant (Ultime cosmos) enregistré en trio à New York et sur lequel est invité le guitariste Marc Ribot.

Interview entrecoupé du showcase de Lucien Dubuis trio à la FNAC.