Aurore Bui – Parlons de nous, les femmes !

Aurore Bui

Ingénieure en informatique

Entrepreneuse Fondatrice de SOFTWEB, centre de ressources pour l’innovation sociale.

Après dix ans d’expérience en tant qu’ingénieure informatique, Aurore Bui décide de se lancer en 2009 et crée sa propre entreprise d’innovation sociale, SOFTWEB. Celle-ci propose des solutions novatrices permettant de résoudre des problématiques sociétales. Un centre de compétences pour l’innovation sociale.

« Mon entreprise c’est un incubateur de projets. On aide les gens à faire naitre leur projet, plus en particulier, nous les aidons à développer des projets d’innovation sociale, soit des projets positifs pour la planète ». Aurore nous raconte son amour pour les mathématiques. Cette passion l’a amenée à demander un jour à son professeur quel genre d’études elle devrait suivre. Il lui a répondu de ne plus continuer dans la filière des sciences exactes, car elle était une femme.

Aurore se rappelle : « tu es une femme, c’est très difficile, tu vas être trop sensible et tu ne vas pas tenir psychologiquement ». Il y avait une présomption, et cela ne se limitait pas seulement à l’intellectualité de la femme, mais à une certaine faiblesse « psychologique ».

« Le monde auquel on destine ces gens est complètement déshumanisé : on n’a pas besoin seulement de femmes dans ces filières mais d’humains, pour que certaines valeurs soient respectés au sein d’une entreprise », continue Aurore. Aurore met au service de son entreprise ses connaissances dans l’ingénierie, en accompagnant entre autres des projets dans ce domaine et en proposant une plateforme virtuelle qui a pour but de donner des ressources aux femmes entrepreneuses.

Réalisation 2020, Association A la Vista.

CAPAS – Lunch annuel

Le Collectif d’associations pour l’action sociale – CAPAS a proposé une réflexion collective sur la thématique d’insertion professionnelle & sociale « Accompagnement versus stigmatisation ».

Résultats et ébauches de solutions. Un événement organisé en collaboration avec les associations : Camarada, Caritas, Centre social protestant, Découvrir, Entreprise sociale l’Orangerie, OSEO Genève, Première Ligne, Pro Juventute et SOS Femmes.

Bastions de l’égalité à Genève

Bastions de l’égalité est un événement unique et inédit en Suisse romande qui a été mis en place grâce à l’engagement de plus de 60 associations locales, actives dans les domaines liés à l’égalité à Genève.

Les 14 et 15 juin, s’est ouvert au parc des Bastions un espace de dialogue interactif, ludique et pédagogique sur les questions d’égalité, de genre et de cohésion sociale.

Bastions de l’égalité a visé ainsi à visibiliser la formidable densité et diversité du réseau associatif auprès du grand-public, afin que l’égalité s’inscrive de manière durable dans la société et profite à toutes et à tous.

Une programmation riche et plurielle a été proposée: deux jours d’animations, activités, concerts, tables-rondes, jeux, ateliers créatifs et workshops pour penser, ensemble, l’égalité entre femmes et hommes dans un espace convivial, ludique et festif pour toutes et tous!

Reportage réalisé le samedi 14 juin 2019. Une production de l’Association A la Vista – Communication sociale

www.associationalavista.ch

Entre le droit et l’accès au droit

Regards croisées sur la migration à Genève

Le collectif d’Associations Pour l’Action Sociale CAPAS a invité les associations et institutions qui favorisent l’intégration de la population migrante à Genève à unir leurs forces.

Une occasion précieuse pour présenter de données croisées sur la migration et mettre en lumière le décalage existant entre les droits théoriques et l’accès à ces droits dans la pratique.

Entre le droit et l’accès au droit, la réalité s’avère souvent différente dans les domaines de la santé, travail, formation, logement et accès aux prestations.

Mardi 19 juin à Genève

Les mots du racisme qui blessent

Il existe encore la banalisation de paroles à caractère raciste dans différents domaines de la vie sociale comme la politique, le monde du travail, l’école, l’espace public, les réseaux sociaux ou encore les médias.

Dans le cadre de la Semaine de lutte contre le racisme 2018, la Ville de Meyrin a proposé un café citoyen, des ateliers de poésie et des ateliers du rap sur les mots qui blessent.

Soirée de clôture, en collaboration avec le tissu associatif, le Printemps de la Poésie et avec le soutien du Bureau de l’intégration des étrangers (BIE).