Suisse Moi – Bohol, Panglao et Cabilao

Plus petit que Leyte, Bohol est pourtant un coin beaucoup plus touristique (http://www.suissemoi.com/2016/12/25/a…). Nous nous dirigeons directement vers la région de Chocolate Hills, les fameuses collines qui attirent particulièrement les touristes. Il s’agit en effet d’un curieux phénomène géographique composé de 1268 collines d’origine sous-marine, réparties sur environ 50 km² . Pendant la saison sèche, les collines deviennent brunes, d’où leur nom ; mais au mois de décembre, nous y observons toutes les nuances de vert flamboyant. Toutes ces collines se ressemblent, mais une seulement est aménagée en point de vue touristique. Elle est du même coup densément couverte de visiteurs de tous âges, nationalités, et humeurs :difficile de profiter de cet endroit magique en étant tout le temps bousculé. Nous décidons de partir à l’aventure.

Malgré qu’elles soient tout proches des habitations, les Chocolate Hills sont peu, voire pas du tout accessibles. La végétation à leur base est très dense et sauvage, et il n’y a pas vraiment de chemin vers le sommet. Nous devons grimper une pente assez raide au milieu d’herbes aussi hautes que nous, entourés de cobras invisibles. Le trajet n’est pas évident, mais la vue panoramique sur les collines millénaires alentour, sans le moindre bruit, en vaut la peine.

Un autre bijou de Bohol est le tarsier. Ce petit primate, originaire de l’île, est actuellement en danger. Plusieurs sanctuaires et réserves sont consacrés à sa protection. Les touristes profitent de conditions idéales pour observer les minuscules animaux :les guides sont à notre disposition pour nous montrer où dorment les tarsiers en ce moment précis et pour nous donner plus d’information sur leur mode de vie.

La rivière de Loboc, qui traverse l’île vers le sud, offre des vues agréables sur la jungle environnante. Des péniches abritant des restaurants flottants circulent au fil de la rivière tous les jours, afin de profiter de la fraicheur de Loboc tout en dégustant des plats de la cuisine philippine. Un petit concert et une animation sont évidemment au programme. Ces croisières sont si prisées par les locaux qu’elles sont devenues une industrie bien rodée, où des milliers de personne se côtoient chaque jour, tout du moins durant les fêtes.

Avec ses jolies plages et son infrastructure développée, la presqu’île de Panglao est devenue une base pour les touristes désirant découvrir Bohol, et par conséquent un endroit parfait pour fêter le Nouvel an! En attendant la grosse fiesta sur la plage, nous explorons les coraux resplendissants des réserves marines autour de Panglao. Nous y découvrons aussi un plongeoir de sept mètres installé dans les rochers de Molave Cave, et nous y passons tous nos après-midis.

Les murs de coraux de Bohol attirent les plongeurs du monde entier. Les clubs de plongée y pullulent, proposant des tours pour tous les niveaux. Nous désirons explorer une petite perle cachée : l’île Cabilao. Elle est moins accessible et moins développée, mais propose des plongées réputés pour leur coraux intacts. Nous arrivons à Cabilao Sanctuary Dive Resort (http://cabilao-sanctuary.com) où nous sommes encadrés avec beaucoup de soin lors de nos plongées, y compris nocturnes.

Nous remercions
Cabilao Sanctuary Dive Resort (http://cabilao-sanctuary.com) pour leur accueil et RooTime pour la musique, titre : Emotion
Juliette Ivanez pour la relecture de l’article

COMMENTE AVEC TES IDÉES DE DÉFI POUR CEBU, ET LE NORD DE MANILLE

 

Kesako – Nos vacances en Italie

Mini-métrage réalisé par les enfants des Boveresses pour le festival « Kesako » 2015.

Kesako est un festival de minis-métrages réalisés par les enfants des centres socioculturels de la ville de Lausanne. Ces films sont en « tourné-monté », c’est a dire qu’il n’y a pas de montage ni de post-production.

Kesako – Les vacances dans la zone interdite

Mini-métrage réalisé par les enfants de la Pontaise pour le festival « Kesako » 2015.

Kesako est un festival de minis-métrages réalisés par les enfants des centres socioculturels de la ville de Lausanne. Ces films sont en « tourné-monté », c’est a dire qu’il n’y a pas de montage ni de post-production.

Kesako – Des vacances mortelles

Mini-métrage réalisé par les enfants d’Entrebois pour le festival « Kesako » 2015.

Kesako est un festival de minis-métrages réalisés par les enfants des centres socioculturels de la ville de Lausanne. Ces films sont en « tourné-monté », c’est a dire qu’il n’y a pas de montage ni de post-production.

Kesako – Les vacances au camping

Mini-métrage réalisé par les enfants de la Bourdonnette qui a fini à la 1ère place ( execo avec Chailly et la Pontaise ) du festival « Kesako » 2015.

Kesako est un festival de minis-métrages réalisés par les enfants des centres socioculturels de la ville de Lausanne. Ces films sont en « tourné-monté », c’est a dire qu’il n’y a pas de montage ni de post-production.

 

Suisse Moi en vacances en Russie

Voilà une petite vidéo pour vous présenter 10 jours de vacances à Saint-Pétersbourg ! Avec du bateau, de la fête, un peu d’alcool et de Vodka, des filles, des bars, des chansons russes, Peterhof Palace, deux chiens, des amis, des maisons russes, un festival d’artistes de rues et des poses… tout un programme

Musique par Djib !